A propos

logo entête

Troubles posturaux,  douleurs diffuses, maux de ventre ou de tête, maladresse, sensations vertigineuses, mal des transports, bruxisme, respiration orale, énurésie, déficits de l’attention, difficultés cognitives, troubles des apprentissages, etc. Et si cela était dû à une Dysfonction Proprioceptive ?

 

La proprioception, sens méconnu décrit à la fin du XIXème siècle par Charles Sherrington (Prix Nobel de médecine en 1932) , est notre capacité à nous percevoir nous-même ; tel un GPS, elle informe à tout moment notre cerveau de la position de notre corps dans l’espace.

Elle nous permet de réguler notre posture, est à l’origine de nos capacités de coordination et d’adresse ; elle joue aussi un rôle fondamental dans la manière dont notre cerveau gère les informations provenant de nos autres organes des sens, car elle donne constamment à celui-ci l’indication de leur place respective dans le corps .

Lorsqu’elle donne des informations erronées, peuvent apparaître plusieurs sortes de symptômes : des troubles posturaux, des douleurs migratrices, des anomalies du contrôle moteur, des vertiges, des troubles sensoriels et perceptifs, des déficits de l’attention, des difficultés à apprendre, etc.  Autant d’éléments qui vont, à la longue, influer de manière déterminante la qualité de vie des patients touchés par une Dysfonction Proprioceptive à l’origine d’un Syndrome de Dysfonction Proprioceptive ou Syndrome de Dysperception Proprioceptive (SDP).

Alors qu’elle suscite de plus en plus l’intérêt du milieu sportif, il semblerait que la proprioception soit encore considérée comme secondaire  par nombre de professions de santé. Au sein de l’INSERM en Bourgogne Franche-Comté et en lien avec la Faculté de Médecine de Lille, des médecins et chercheurs développent un traitement proprioceptif du SDP, utilisant des leurres sensoriels (lunettes à prismes, semelles proprioceptives, etc.), visant à rétablir un fonctionnement normal de ce sens.

Ce traitement est en cours de validation scientifique, mais nombreux sont les patients et familles qui témoignent déjà d’une amélioration notable de leurs symptômes suite à la mise en route de celui-ci. Malheureusement, l’accès à ce traitement proprioceptif reste encore confidentiel par manque d’information et de professionnels formés à cette prise en charge. Nous recevons de nombreux messages de familles ou personnes se reconnaissant dans les signes d’une dysproprioception (dont de nombreux adultes), désespérés par le manque de praticiens sur le territoire français et la difficulté d’accès à des soins qui pourraient améliorer notablement leur qualité de vie.

C’est pourquoi, nous, patients et parents d’enfants touchés par une Dysfonction Proprioceptive avons décidé de créer : SensoriDys, Association Française de Patients souffrant d’une Dysfonction Proprioceptive.

 

Lire la suite…