En donnant des coups, les bébés prennent conscience de leur corps

anatomical-1295896_1280Voilà une étude fascinante qui nous montre comment le bébé construit, en donnant des coups dans l’utérus, une carte mentale de son propre corps. On y perçoit évidemment le rôle fondamental de la proprioception, car les connexions qui se créent dans le cerveau sont liées aux informations qui proviennent des capteurs de mouvements (propriocepteurs), qui sont situés dans les muscles, tendons et articulations.

 

Voici un extrait de l’article en anglais  « Babies create a mental map of their body before they ever leave the wonb »  paru dans Live Science le 30 novembre 2018 (je vous invite vraiment à le lire, si vous le pouvez) :

Un des moments les plus émouvants de la grossesse est le moment où une future mère sent son bébé bouger en elle. Aujourd’hui, des recherches suggèrent que les coups de pied ne sont pas que de simples coups : à chaque coup qu’il donne, le bébé est en train de cartographier son cerveau et construit une autoroute de l’information.

Les chercheurs ont découvert que ces mouvements, connus sous le nom de mouvements fœtaux, permettent au bébé de construire un réseau cérébral de base lui permettant de comprendre quelle partie du corps bouge et comment elle a été touchée.

Cette cartographie spatiale précoce ne dure que jusqu’à la naissance, puisqu’ en quelques jours à peine, les mêmes types de mouvements n’ont plus le même effet sur le cerveau. C’est comme si les mouvements dans l’utérus préparaient le bébé à la vie à l’extérieur, fournissant les échafaudages neuronaux sur lesquels son cerveau va ensuite construire des couches plus complexes grâce à tous les nouveaux types d’entrées sensorielles que va lui fournir le monde.

[…]

« Ces premiers modèles [développés in utero] tracent les voies sur lesquelles l’expérience vécue après la naissance va s’appuyer pour affiner la carte initiale », a déclaré Whitehead à Live Science.

 

Je vous propose aussi de lire l’article en français qui s’en est inspiré (moins riche) : En donnant des coups, les bébés prennent conscience de leurs corps  paru sur Science Post, le 4 décembre 2018.

Extrait :

Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs expliquent ici avoir mesuré les ondes cérébrales produites lorsque les nouveau-nés se cognent pendant le sommeil paradoxal. Ils se sont notamment penchés sur les ondes cérébrales dites « rapides » – typique des nouveau-nés. Les chercheurs ont alors découvert que les mouvements du fœtus ressentis pendant le troisième trimestre de la grossesse contribuent effectivement à la croissance de zones du cerveau qui traitent les entrées sensorielles et permettent au bébé de développer une perception de son propre corps.

« On sait que les mouvements spontanés et les réactions consécutives à l’environnement ressenti au début du développement sont indispensables à une bonne cartographie du cerveau chez des animaux tels que les rats, explique le docteur Lorenzo Fabrizi, neuro-scientifique et principal auteur de l’étude. Ici, nous avons montré que cela pouvait également être vrai chez l’Homme ».

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s