Dans la tête des bébés

Il y a quelques temps, je vous avais fait part d‘une étude parue dans le numéro Live Science du 30 novembre 2018. On y apprenait que des chercheurs ont découvert que les mouvements fœtaux permettent au bébé de construire un réseau cérébral de base, comme si les mouvements dans l’utérus préparaient le bébé à la vie à l’extérieur, fournissant les échafaudages neuronaux sur lesquels son cerveau va ensuite construire des couches plus complexes grâce à tous les nouveaux types d’entrées sensorielles que va lui fournir le monde. Ces chercheurs ont découvert que les mouvements du fœtus, ressentis pendant le troisième trimestre de la grossesse, contribuent  à la croissance de zones du cerveau qui traitent les entrées sensorielles et permettent au bébé de développer une perception de son propre corps.

« Ces premiers modèles [développés in utero] tracent les voies sur lesquelles l’expérience vécue après la naissance va s’appuyer pour affiner la carte initiale », a déclaré Whitehead à Live Science.

Du coup, j’ai trouvé intéressant cet article sur le site du CNRS, qui explique que le bébé a déjà, dès la naissance, un cerveau très performant.

Extrait :

Le bébé n’a pas un gros cerveau et pourtant il est très performant. On pense que c’est parce qu’il y a une organisation cérébrale spécifique dès le départ, explique la chercheuse. On le voit avec l’imagerie : les bébés de 0 à 6 mois, que nous observons dans des tâches d’acquisition du langage et de reconnaissance des visages essentiellement, présentent des réseaux cérébraux très semblables à l’adulte. Toutes les connexions entre les différentes régions du cerveau sont là, même si ces régions ne sont pas encore mûres et vont mettre des années avant de l’être. » […]

 

Développement cérébral du fœtus pendant le dernier trimestre de grossesse. Toutes les connexions entre les différentes régions du cerveau sont déjà là. Jessica Dubois, INSERM U992

 

*

Cette organisation cérébrale serait présente chez le fœtus dès le dernier trimestre de grossesse, comme l’ont montré les expériences menées chez des bébés prématurés nés à six mois de grossesse et testés directement dans leur incubateur. […]

« C’est comme si notre cerveau était câblé dès la naissance pour apprendre les connaissances essentielles à notre vie quotidienne, comme le langage, la reconnaissance des visages, ou encore les quantités », éclaire Anne Christophe.

 

 

L’article dans son intégralité  : Dans la tête des bébés 

Dans la première étude, nous voyons que les mouvements du bébé, lors du troisième trimestre de la grossesse, permettent la mise en place d’un réseau cérébral de base sur lequel vont ensuite se construire des couches plus complexes grâce à tous les nouveaux types d’entrées sensorielles que va lui fournir le monde.

Et dans l’article du CNRS, nous constatons qu’une organisation cérébrale très performante est présente chez le fœtus dès le dernier trimestre de la grossesse pour lui permettre d’acquérir les connaissances essentielles à la vie quotidienne.

De là à en conclure que c’est le mouvement, et donc la proprioception (dont la particularité est de s’appuyer sur la plasticité cérébrale), qui permet de mettre en place ce réseau cérébral de base, il n’y a pour moi qu’un pas… 😉

 

 

Note : Image d’en-tête by tung256 from Pixabay 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s