Les progrès de Giulian

Sans titre

Depuis sa petite enfance je voyais bien que mon fils était différent des autres : de grandes capacités dans certains domaines, puis des lacunes importantes dans la motricité fine, le repérage visio-spatial .
J’ai été très vite contactée par les enseignantes, Giulian était agité en classe, avait du mal à se concentrer, rejetait toutes les activités qui exigeaient de la motricité fine ou visio-spatiale .
Après avoir consulté de nombreux spécialistes, psy scolaire, psychiatre, psychomotricien … il a été décelé que Giulian souffrait d une anomalie de la convergence visuelle importante.
Après 3 années de séances avec un orthoptiste (sans aucune amélioration), elle m’a parlé du SDP.
Nous avons fait un bilan en juillet 2017 .
Verdict, Giulian devait porter des lunettes avec prismes.
Nous avons constaté une amélioration certaine sur le sommeil, un peu sur son agitation.
Au bout d’un an, nous en étions toujours au même stade .
Grâce à votre page facebook et aux échanges avec plusieurs familles, je me suis rendue compte que son traitement pour le SDP n’était pas complet .
Nous avons donc, en juillet 2018, pris rendez-vous avec le docteur Q*.
En plus des lunettes, Giulian porte des semelles posturales et effectue des exercices de respiration tous les soirs.
En 5 mois, mon fils a fait un bon exceptionnel.
La psychologue scolaire, qui le connait depuis la moyenne section, n’ en revient pas du changement : plus calme, plus concentré, il fait maintenant partie des enfants sages de la classe, l’écriture est plus fluide et lisible .
Il vient volontiers à l’école, ce qui n’était pas le cas avant .
Giulian est diagnostiqué dyspraxique et dysgraphique, mais on voit peu à peu ses dys diminuer.
Le chemin est encore long,  mais je sais que grâce aux traitements et à son courage mon fils ira mieux .

Crédit : Personnage Tidys, avec l’ aimable autorisation de Mme Sylvie Zamansky.